En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

Balade de Condé-sur-l'Escaut (59), site de Chabaud Latour - Circuit de la Canarderie

Circuit de la canarderie, le chevalement (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie, le chevalement (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie, vue du terril (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie, vue du terril (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie, le chevalement (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie, vue du terril (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)
Circuit de la canarderie (Crédits: Bernard Deman)

Description de la balade

Dans le département du Nord, à la frontière belge, se trouve la commune de Condé-sur-l’Escaut.
Située au nord-est de Valenciennes, et à 55 kms de Lille, on y découvre le site de Chabaud-Latour où se trouve notre sentier de la Canarderie.  Cette randonnée pédestre vous plongera dans l’histoire du bassin minier… mais également au cœur d’un site ornithologique d’exception. N’oubliez pas vos jumelles ! Vous pourrez admirer tout au long de l'année une faune et une flore variées.

Cette balade commence au parking de la base de loisirs. Face au kiosque, prenez sur la droite vers le canal, et passez sur le pont pour poursuivre sur l’autre rive. Suivez le balisage: tout au long du circuit, vous retrouverez des flèches, bornes de jalonnement ou marques de peinture de couleur jaune.
Cette rando forme une boucle qui offre deux variantes : une courte, qui contourne l’étang Chabaud-Latour, et une longue, qui vous emmènera jusqu’au sommet du terril Ledoux.

Tout au long de cette balade, vous traverserez différents milieux naturels : des étangs, des roselières, et des boisements.
Les deux premiers sont des zones humides d’origines anthropiques. En effet, elles sont issues des affaissements miniers : les galeries sous-terraines formées suite à l’exploitation minière ont fragilisé le sous-sol et modifié le réseau hydrologique. De vastes étendues d’eau sont nées, et accueillent aujourd’hui une faune et une flore riches.
Ces zones humides abritent ainsi de nombreux oiseaux. Certains sont de passage comme l’Hirondelle rustique et le Bruant des roseaux ; d’autres restent toute l’année tels que le sublime Martin pêcheur ou encore la Grande aigrette. Ce sont aussi les canards, cygnes, foulques, poules d’eau, et hérons qui seront au rendez-vous sur les étangs pour vous révéler la richesse ornithologique de ce lieu.

Le terril est quant à lui colonisé par les bouleaux verruqueux. En traversant ce milieu boisé dont le sol est jonché de fraisiers sauvages, vous aurez sûrement la chance de croiser le lapin de garenne. Vous ne pourrez pas louper les nombreux terriers qu’ils creusent !

A Condé-sur-l’Escaut, l’exploitation minière a débuté en 1838. Elle a connu son apogée dans les années 1970 quand elle employait plus de 2400 personnes. Elle a pris fin en 1988. Au total, ce sont près de 33 645 millions de tonnes de charbon qui ont été extraites du sol !
Une fois les matériaux du sous-sol remontés, ils étaient triés, le charbon extrait. Les résidus, composés essentiellement de schistes (roche noire feuilletée qui est à la base des ardoises de toits) et de grès (roche dure faite à base de grains de sables agglomérés), étaient évacués et stockés à proximité. C’est ce que l'on appelle le terril. Celui-ci représente un volume de presque 3 millions de mètre cube. 
Au début du XIXème siècle, le tri effectué était imparfait, il restait donc beaucoup de charbon entassé dans le terril. A cause du poids de ce dernier et de conditions chimiques particulières, il peut entrer en combustion : attention, certaines zones sont interdites au public car elles sont très chaudes et fumantes !

En faisant cette balade près de Valenciennes, vous observerez une grande structure métallique étrange surmontée d'une grande molette… C’est le chevalement. Il permettait aux hommes et aux chevaux de descendre sous terre pour exploiter les veines de charbon jusqu’à 740 mètres de profondeur.  Il est aujourd’hui classé monument historique et est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco comme l'ensemble du site.
Le chevalement et le terril sont les derniers vestiges témoignant de l’activité minière intense qu’a connue le site de Chabaud-Latour, avec les cités minières alentour. 

Pensez à amener de l'eau, de bonnes chaussures et pour préserver ce paysage et sa richesse extraordinaire, ne marchez pas en dehors des sentiers balisés.
Enfin, vous pourrez télécharger le topo de la balade " à pied dans le Nord : Circuit de la Canarderie - Condé-sur-l’Escaut"
Cette ecobalade vous est offerte par le Département du Nord en lien avec le le Comité Départemental de Randonnée Pédestre. Merci à Bernard Deman pour sa contribution au contenu photographique.

Cet espace est le vôtre : vous avez une question, une remarque, vous avez vu une espèce non référencée dans ecobalade, vous avez constaté un problème? Aidez-nous à améliorer cette balade et le sentier de la Canarderie: contactez le Département du Nord :  03 59 73 58 16  -  environnement@cg59.fr

Denivele: 
33m
Portrait de Anonyme

Renaud 2 années 2 mois

Très belle balade on a vu cet oiseau je crois la Bernache du Canada

Balade de Condé-sur-l Escaut (59), site de Chabaud Latour - Circuit de la Canarderie

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 5 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !