En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Sphaignes

Description

Les sphaignes sont des mousses de grandes tailles dont les parties vivantes peuvent atteindre 5 cm de long. Les sphaignes se développent dans les zones humides : marais, tourbières, landes humides, parois rocheuses suintantes... Il existe plus de 35 espèces de sphaignes en France. La sphaigne joue un rôle important au moment de la formation des tourbières. Certaines sphaignes tapissent d’abord les sols acides longuement engorgés. Plus tard, si les conditions sont réunies, d’autres espèces plus rares viennent coloniser  la végétation en place et édifient progressivement des buttes, véritables coussins mousseux de couleur verte, orange ou rouge, pouvant atteindre un mètre de haut. Ces buttes dépendent d’une alimentation suffisante en eau de pluie. C’est pourquoi la diversité en sphaignes et les tourbières elles-mêmes sont surtout présentes dans les massifs montagneux et en Bretagne, plus arrosés à longueur d’année qu’ailleurs. Dans les Landes de Gascogne, les vallées alluviales et quelques rares mares forestières (lagunes) présentent des formations relictuelles de tourbe active, devenues très rares en plaine en France. Les évolutions climatiques annoncées ne sont pas faites pour arranger la situation de ces milieux très originaux.

La couleur des sphaignes dépend de l'espèce. Vous pouvez en observer avec des teintes plus ou moins rouges mais également certaines sont entièrement vertes. Beaucoup de sphaignes sont dioïques, elles sont soit femelles, soit mâles. Elles forment occasionnellement des sporophytes. A l'inverse des variétés où les deux sexes sont regroupés sur une seule sphaigne, les sporophytes sont plus fréquents. Les sporophytes forment des petites capsules brunes. L’identification des espèces relève de spécialistes qui utilisent bien souvent des critères microscopiques.

 

Les indices pour le reconnaître

pictogramme de feuilles OvaleOvale
pictogramme de feuilles EcailleEcaille
pictogramme de feuilles lobéeLobée
pictogramme de feuilles lisseLisse
pictogramme de fruit autreCrénelé
pictogramme de fleur BlancheOpposée
pictogramme de fleur BlancheClochette
pictogramme de fleur JauneVert
pictogramme de fleur JauneMarron-rouge
nom scientifique: 
sphagnum ssp
Sphaigne (Crédits : naturegirl78 - flickr)
Sphaigne (Crédits : Jean-Etienne Minh Duy Poirrier - flickr)
Sphaigne (Crédits : naturegirl78 - flickr)
Description: 

<p>Les sphaignes sont des mousses de grandes tailles dont les parties vivantes peuvent atteindre 5 cm de long. Les sphaignes se d&eacute;veloppent dans les zones humides : marais, tourbi&egrave;res, landes humides, parois rocheuses suintantes... Il existe plus de 35 esp&egrave;ces de sphaignes en France. La sphaigne joue un r&ocirc;le important au moment de la formation des tourbi&egrave;res. Certaines sphaignes tapissent d&rsquo;abord les sols acides longuement engorg&eacute;s. Plus tard, si les conditions sont r&eacute;unies, d&rsquo;autres esp&egrave;ces plus rares viennent coloniser&nbsp; la v&eacute;g&eacute;tation en place et &eacute;difient progressivement des buttes, v&eacute;ritables coussins mousseux de couleur verte, orange ou rouge, pouvant atteindre un m&egrave;tre de haut. Ces buttes d&eacute;pendent d&rsquo;une alimentation suffisante en eau de pluie. C&rsquo;est pourquoi la diversit&eacute; en sphaignes et les tourbi&egrave;res elles-m&ecirc;mes sont surtout pr&eacute;sentes dans les massifs montagneux et en Bretagne, plus arros&eacute;s &agrave; longueur d&rsquo;ann&eacute;e qu&rsquo;ailleurs. Dans les Landes de Gascogne, les vall&eacute;es alluviales et quelques rares mares foresti&egrave;res (<em>lagunes</em>) pr&eacute;sentent des formations relictuelles de tourbe active, devenues tr&egrave;s rares en plaine en France. Les &eacute;volutions climatiques annonc&eacute;es ne sont pas faites pour arranger la situation de ces milieux tr&egrave;s originaux.</p>

<p>La couleur des sphaignes d&eacute;pend de l&#39;esp&egrave;ce. Vous pouvez en observer avec des teintes plus ou moins rouges mais &eacute;galement certaines sont enti&egrave;rement vertes. Beaucoup de sphaignes sont dio&iuml;ques, elles sont soit femelles, soit m&acirc;les. Elles forment occasionnellement des sporophytes. A l&#39;inverse des vari&eacute;t&eacute;s o&ugrave; les deux sexes sont regroup&eacute;s sur une seule sphaigne, les sporophytes sont plus fr&eacute;quents. Les sporophytes forment des petites capsules brunes. L&rsquo;identification des esp&egrave;ces rel&egrave;ve de sp&eacute;cialistes qui utilisent bien souvent des crit&egrave;res microscopiques.</p>

<p>&nbsp;</p>

Groupe taxonomique: 
Critères: 
1.3-Ovale
1.5-Ecaille
1.6-Lobée
2.1-Lisse
2.4-Crénelé
3.2-Opposée
4.2-Clochette
4.9-Autre
5.3-Vert
5.6-Marron_rouge
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Statut Protection: 
Logo INPN: 

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 5 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !