En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Murin à oreilles échancrées

Myotis emarginatus (E. Geoffroy, 1806)

Retour à la liste des espèces

Description

Le Murin à oreilles échancrées fait partie des 34 espèces françaises de chauves-souris connues en Métropole.  Elle doit son nom à une échancrure typique du bord externe des oreilles, mais qui est en réalité visible seulement dans de très bonnes conditions d’observation. Il s’agit d’une petite espèce de 8g en moyenne, au poil marron-beige et au museau rosé sombre. Lorsqu’on l’observe un individu isolé et posé, les avant-bras le long du corps dessinent un trapèze assez typique.

En hiver, l’espèce est cavernicole et se rencontre dans des grottes où elle entre en léthargie pour plusieurs mois. Dès le printemps, le Murin à oreilles échancrées transhume et repart parfois à plusieurs dizaines de kilomètres pour regagner des gîtes dans des bâtis. Seules les femelles se regroupent en été dans des gîtes vastes et protégés : églises, greniers, châteaux, moulins ou anciennes forges à Brocas... Les femelles mettent bas à un seul jeune, formant des essaims denses pouvant dépasser plusieurs centaines d’individus, régulièrement en compagnie du Grand Rhinolophe en Aquitaine. Les jeunes volent au bout d’un mois seulement !

Le Murin à oreilles échancrées se nourrit la nuit d’insectes, et affectionne en particulier les araignées et les mouches, et tout autre insecte le plus souvent glané sur la végétation à l’aide d’un sonar sophistiqué. Au sein du massif forestier landais comme ailleurs en France, les chênaies et les forêts humides proches des ruisseaux sont recherchés par l’espèce.

Un Murin à oreilles échancrées vit en moyenne entre 5 à 10 ans. Le record de longévité pour une chauve-souris sauvage est tenu en Europe par une espèce voisine, le Murin de Brandt, avec 41 ans !

 

Présence

Juin

Visible ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec

Présence

A l'aube
Crépuscule
Pas visible en ce moment
nom scientifique: 
Myotis emarginatus (E. Geoffroy, 1806)
code inpn espece: 
60400
Murin à oreilles échancrées (Crédits : Gilles San Martin - Flickr)
Murin à oreilles échancrées (Crédits : Gilles San Martin - Flickr)
Murin à oreilles échancrées (Crédits : Claire Motz)
Description: 

<p>Le Murin &agrave; oreilles &eacute;chancr&eacute;es fait partie des 34 esp&egrave;ces fran&ccedil;aises de chauves-souris connues en M&eacute;tropole.&nbsp; Elle doit son nom &agrave; une &eacute;chancrure typique du bord externe des oreilles, mais qui est en r&eacute;alit&eacute; visible seulement dans de tr&egrave;s bonnes conditions d&rsquo;observation. Il s&rsquo;agit d&rsquo;une petite esp&egrave;ce de 8g en moyenne, au poil marron-beige et au museau ros&eacute; sombre. Lorsqu&rsquo;on l&rsquo;observe un individu isol&eacute; et pos&eacute;, les avant-bras le long du corps dessinent un trap&egrave;ze assez typique.</p>

<p>En hiver, l&rsquo;esp&egrave;ce est cavernicole et se rencontre dans des grottes o&ugrave; elle entre en l&eacute;thargie pour plusieurs mois. D&egrave;s le printemps, le Murin &agrave; oreilles &eacute;chancr&eacute;es transhume et repart parfois &agrave; plusieurs dizaines de kilom&egrave;tres pour regagner des g&icirc;tes dans des b&acirc;tis. Seules les femelles se regroupent en &eacute;t&eacute; dans des g&icirc;tes vastes et prot&eacute;g&eacute;s&nbsp;: &eacute;glises, greniers, ch&acirc;teaux, moulins ou anciennes forges &agrave; Brocas... Les femelles mettent bas &agrave; un seul jeune, formant des essaims denses pouvant d&eacute;passer plusieurs centaines d&rsquo;individus, r&eacute;guli&egrave;rement en compagnie du <a>Grand Rhinolophe </a>en Aquitaine. Les jeunes volent au bout d&rsquo;un mois seulement&nbsp;!</p>

<p>Le Murin &agrave; oreilles &eacute;chancr&eacute;es se nourrit la nuit d&rsquo;insectes, et affectionne en particulier les araign&eacute;es et les mouches, et tout autre insecte le plus souvent glan&eacute; sur la v&eacute;g&eacute;tation &agrave; l&rsquo;aide d&rsquo;un sonar sophistiqu&eacute;. Au sein du massif forestier landais comme ailleurs en France, les ch&ecirc;naies et les for&ecirc;ts humides proches des ruisseaux sont recherch&eacute;s par l&rsquo;esp&egrave;ce.</p>

<p>Un Murin &agrave; oreilles &eacute;chancr&eacute;es vit en moyenne entre 5 &agrave; 10 ans. Le record de long&eacute;vit&eacute; pour une chauve-souris sauvage est tenu en Europe par une esp&egrave;ce voisine, le Murin de Brandt, avec 41 ans&nbsp;!</p>

<div>&nbsp;</div>

Groupe taxonomique: 
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Statut Protection: 
Saison: 
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Visible: 
A l'aube
Au crépuscule

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !