En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Marronnier

Aesculus hippocastanum (L., 1753)

Retour à la liste des espèces

Description

De la famille des hippocastanacées, il est originaire d'Asie mineure et du Sud-est de l'Europe. Introduit à Paris en 1615 et naturalisé depuis en France (il s'y reproduit tout seul), il nécessite un sol profond et frais et un minimum d'ensoleillement. Il pousse vite et peut vivre jusqu'à 200 ans. Ce grand arbre peut atteindre 20 à 30 m de haut. Les feuilles caduques sont grandes, composées de 5 à 7 lobes dentés. D’avril à juin, de très jolies fleurs apparaissent, blanches tachetées de jaune ou de rose, elles sont mellifères (qui offrent de grande quantité de nectar et de pollen de qualité que les abeilles vont pouvoir butiner). Elles sont rassemblées en une forme pyramidale dressée. Le fruit est une bogue charnue plus ou moins épineuse, renfermant une à deux graines appelées marron, à ne pas confondre avec la châtaigne (qui a un petit toupet de poils à l'extrémité inférieure, et une bogue très piquante) que nous consommons couramment. Aussi nommé "Marronnier d’Inde", les scientifiques pensaient que les origines de cet arbre étaient en Inde, notamment dans les régions montagneuses situées au nord de ce pays. En réalité, il vient de la Macédoine grecque. Il se multiplie par graines et par greffage pour les cultivars. La variété à fleurs roses ne craindrait pas la mineuse du marronnier. On utilise depuis longtemps son écorce, ses fleurs et ses marrons pour en tirer des préparations médicinales. Les marrons ont servi de fourrage au bétail. Son bois tendre est facile à travailler et s'il fait un mauvais combustible, il est excellent en pyrogravure (Flore Forestière Française).

Les indices pour le reconnaître

pictogramme de feuilles OvaleOvale
pictogramme de feuilles lanceLance
pictogramme de feuilles lisseLisse
pictogramme de feuilles lisseDenté
pictogramme de fleur BlancheOpposée
pictogramme de fleur BlancheBaie
pictogramme de fleur BlancheBlanche
pictogramme de fleur JauneRose-violacé

Période de floraison

Mai

En fleur ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec
nom scientifique: 
Aesculus hippocastanum (L., 1753)
Marronnier
Marronnier - fleurs
Marronnier
Marronnier - feuilles (Crédits : Steven Haw)
Marronnier - fruit (Crédits : Marcus Winter)
Marronnier - vue d'ensemble (Crédits : Peter Broster)
Description: 

De la famille des hippocastanacées, il est originaire d'Asie mineure et du Sud-est de l'Europe. Introduit à Paris en 1615 et naturalisé depuis en France (il s'y reproduit tout seul), il nécessite un sol profond et frais et un minimum d'ensoleillement. Il pousse vite et peut vivre jusqu'à 200 ans.
Ce grand arbre peut atteindre 20 à 30 m de haut. Les feuilles caduques sont grandes, composées de 5 à 7 lobes dentés. D’avril à juin, de très jolies fleurs apparaissent, blanches tachetées de jaune ou de rose, elles sont mellifères (qui offrent de grande quantité de nectar et de pollen de qualité que les abeilles vont pouvoir butiner). Elles sont rassemblées en une forme pyramidale dressée. Le fruit est une bogue charnue plus ou moins épineuse, renfermant une à deux graines appelées marron, à ne pas confondre avec la châtaigne (qui a un petit toupet de poils à l'extrémité inférieure, et une bogue très piquante) que nous consommons couramment.

Aussi nommé "Marronnier d’Inde", les scientifiques pensaient que les origines de cet arbre étaient en Inde, notamment dans les régions montagneuses situées au nord de ce pays. En réalité, il vient de la Macédoine grecque. Il se multiplie par graines et par greffage pour les cultivars. La variété à fleurs roses ne craindrait pas la mineuse du marronnier. On utilise depuis longtemps son écorce, ses fleurs et ses marrons pour en tirer des préparations médicinales. Les marrons ont servi de fourrage au bétail. Son bois tendre est facile à travailler et s'il fait un mauvais combustible, il est excellent en pyrogravure (Flore Forestière Française).

Groupe taxonomique: 
Critères: 
1-De quelles formes sont les feuilles?
1.3-Ovale
1.4-Lance
2-Comment est le bord de la feuille?
2.1-Lisse
2.2-Denté
3-Comment les feuilles sont-elles disposées?
3.2-Opposée
5-Comment est le fruit?
4.3-Baie
4.9-Autre
4-De quelle couleur est la fleur?
5.1-Blanche
5.5-Rose_violace
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Saison: 
Avril
Mai
Juin

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !