En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Grue cendrée

Grus grus (Linnaeus 1758)

Retour à la liste des espèces

Description

Emblème de la migration, elle emprunte le même parcours chaque année pour relier son lieu de nidification en Europe du nord, via la France et l’Espagne où elle passe l’hiver. Elle vole en formation organisée en V avec des cris incessants caractéristiques, qui lui ont donné son nom dans plusieurs langues.
Haute sur pattes, la Grue cendrée est imposante par ses 115 cm qui font d’elle le plus long oiseau d’Europe. Elle se reconnait par son corps gris avec les ailes noires. Sur le haut de la tête, on peut observer une tache rouge, absente chez les jeunes de l’année. Le tour de l'iris est rouge. Son bec gris, long et pointu lui permet de se nourrir de tout ce qu'elle trouve. Cet oiseau est omnivore.
On retrouve la Grue dans les landes de bruyères humides, les marais et les forêts marécageuses. En hiver et lors des haltes migratoires, l’espèce dépend en journée des vastes domaines agricoles où elle recherche les grains de maïs abandonnés. Au moment de la nidification, uniquement en Lorraine en France, les couples s'éloignent du reste du groupe pour confectionner leur nid sur des îlots isolés afin d'échapper aux prédateurs. L’espèce ne niche plus dans les Landes de Gascogne depuis le milieu du XIXème siècle, bien avant l’enrésinement (plantation de résineux dans la lande) à grande échelle du massif landais. Au printemps la femelle pond entre 1 et 2 oeufs. La Grue cendrée est un oiseau très fidèle à sa/son partenaire.

Lors de vos balades, peut être aurez vous la chance de les entendre ! Pour en profiter et approcher les grues sans les déranger entre dortoirs et zones de gagnage, rendez-vous avec le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne sur www.grueslandesdegascogne.com. Chaque hiver, plus de 70 000 grues hivernent en Aquitaine de novembre à février.

 

Présence

Septembre

Visible ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec

Présence

En journée
Pas visible en ce moment
nom scientifique: 
Grus grus (Linnaeus 1758)
code inpn espece: 
3076
Grue cendrée (Crédits : Stefan Berndtsson - flickr)
Grue cendrée (Crédits : François R Thomas - flickr)
Grue cendrée (Crédits : Stefan Berndtsson - flickr)
grue-cendrée---en-vol--credit-teemu-lehtinen
Description: 

<p>Embl&egrave;me de la migration, elle emprunte le m&ecirc;me parcours chaque ann&eacute;e pour relier son lieu de nidification en Europe du nord, via&nbsp;la France et&nbsp;l&rsquo;Espagne o&ugrave; elle passe l&rsquo;hiver. Elle vole en formation organis&eacute;e en V avec des cris incessants caract&eacute;ristiques, qui lui ont donn&eacute; son nom dans plusieurs langues.<br />
Haute sur pattes, la <strong>Grue cendr&eacute;e</strong> est imposante par ses 115 cm qui font d&rsquo;elle le plus long oiseau d&rsquo;Europe. Elle se reconnait par son corps gris avec les ailes noires. Sur le haut de la t&ecirc;te, on peut observer une tache rouge, absente chez les jeunes de l&rsquo;ann&eacute;e. Le tour de l&#39;iris est rouge. Son bec gris, long et pointu lui permet de se nourrir de tout ce qu&#39;elle trouve.&nbsp;Cet oiseau est omnivore.<br />
On retrouve la Grue dans les landes de <strong>bruy&egrave;res humides</strong>, les marais et les for&ecirc;ts mar&eacute;cageuses. En hiver et lors des haltes migratoires, l&rsquo;esp&egrave;ce d&eacute;pend en journ&eacute;e des vastes domaines agricoles o&ugrave; elle recherche les grains de ma&iuml;s abandonn&eacute;s. Au moment de la nidification, uniquement en Lorraine en France, les couples s&#39;&eacute;loignent du reste du groupe pour confectionner leur nid sur des &icirc;lots isol&eacute;s afin d&#39;&eacute;chapper aux pr&eacute;dateurs. L&rsquo;esp&egrave;ce ne niche plus dans les Landes de Gascogne depuis le milieu du XIX&egrave;me si&egrave;cle, bien avant l&rsquo;enr&eacute;sinement (plantation&nbsp;de&nbsp;r&eacute;sineux dans la lande) &agrave; grande &eacute;chelle du massif landais. Au printemps la femelle pond entre 1 et 2 oeufs. La Grue cendr&eacute;e est un oiseau tr&egrave;s fid&egrave;le &agrave; sa/son partenaire.</p>

<p>Lors de vos <a href="http://www.ecobalade.fr/balade">balades</a>, peut &ecirc;tre aurez vous la chance de les entendre !&nbsp;Pour en profiter et approcher les grues sans les d&eacute;ranger entre dortoirs et zones de gagnage, rendez-vous avec le Parc Naturel R&eacute;gional des Landes de Gascogne sur&nbsp;<a href="http://www.grueslandesdegascogne.com">www.grueslandesdegascogne.com.</a>... hiver, plus de 70 000 grues hivernent en Aquitaine de novembre &agrave; f&eacute;vrier.</p>

<p>&nbsp;</p>

Groupe taxonomique: 
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Statut Protection: 
Saison: 
Janvier
Février
Mars
Avril
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Visible: 
En journée

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !